Timbres et cartes postales sur DELCAMPE

Ny teny marina hoatra ny fia-pary, ka na lava aza, tsy lany hamamiana :
Les paroles vraies sont comme la canne à sucre que l'on mâche: quoiqu'elle soit longue,elle est douce partout.
Les timbres et cartes postales de ce blog sont en vente sur DELCAMPE.net , ci-dessous :

Pour traduire les articles de ce blog , cliquez sur un drapeau :

Manoava soa ampiantany, fa misy hiankinana; ary manoava soa vato, fa misy hipetrahana :
Faites du bien à une muraille et vous pourrez vous y appuyer .

Quelques livres :


Superbe livre de 252 pages
rempli de photos, cartes postales.
Tananarive
Jean Pierre Pénette
Christine Lohau Pénette
Editions : MARCOS, Anglet






Bienvenue à MADAGASCAR !




Bienvenue à Madagascar.
2011
Par la fille de Maurice PLANCHON (ma Soeur)
Nicole Simonet-Planchon

Librairie l'Harmattan - 16 rue des écoles - 75005 Paris - site : www.librairieharmattan.com



Le gout de la mangue



Rencontre avec Catherine Missonnier Pauline et Marc nous en parlent...
Vendredi 5 décembre 2003, nous avons eu le privilège d'accueillir au sein du Lycée Professionnel Jean Mermoz, dans les locaux du CDI, un auteur de livre-jeunesse, Catherine MISSONNIER.
 Une de ses oeuvres, intitulée "Le goût de la mangue" a été sélectionnée pour un concours de lecture sur le thème du respect, en général, et des relations entre filles et garçons.
 Un bon choix, puisque le livre raconte l'histoire d'Anna, 15 ans, qui est française, et de Léon, un jeune malgache. Tout les oppose, et pourtant ils vont s'aimer malgré leurs différences et malgré Fanja, la soeur de Léon, prête à tout pour les en empêcher.
 Catherine Missonnier nous a expliqué l'histoire de Madagascar.
Les premiers arrivants sur l'île n'étaient pas noirs mais d'origine indonésienne.
Ils se sont installés au centre de l'île et s'appelaient les Merinas.
Plus tard, des arabes se sont installés près des côtes et ils furent rejoints par d'autres populations d'origines différentes.
Mme Missonnier a aussi expliqué pourquoi les empoisonnements étaient fréquents à Madagascar.
(Dans le livre, Fanja a tenté de tuer Anna avec un poison tiré d'une plante appelée "voamaintilany").
Cette coutume était réservée aux rois Merinas, qui étaient élus par les grandes familles locales.
Lorsqu'un roi voyait la fin de son règne venir, parce que les grandes familles voulaient s'en débarrasser, il organisait un banquet.
Au cours du repas, les convives devaient absorber le poison, qui était contenu dans une poche faite en peau de poulet.
Ceux qui en mourraient étaient donc les traîtres.
Evidemment, le roi avait fait son enquête et le poison était destiné aux personnes qui complotaient vraiment contre lui. Catherine Missonnier a d'autres projets de livres tout aussi passionnants que "Le goût de la mangue" et envisage une suite.

L'auteur s'est inspirée de son enfance à Madagascar pour écrire le roman.

Nous vous conseillons de lire "Le goût de la mangue", un roman plein d'exostisme, de passion, de drame.
Un grand merci à Catherine Missonnier pour avoir répondu à toutes nos questions avec beaucoup de simplicité et pour nous avoir fait rêver à travers son oeuvre. Pauline et Marc (1S1)

Lien

BON VOYAGE

Nicole SIMONET - PLANCHON
Bon voyage!
Mes années malgaches.
SOAVA DIA !

Sur ce site



Contes et légendes de MADAGASCAR




Jean LABORDE 
Jean LABORDE
Premier consul de France à Madagascar
Un illustre méconnu





Patrick RIBOT


Blogs de Alain PLANCHON

Cliquez sur les liens ci-après.





Histoire de mon Village.
Maurice PLANCHON
Menetou salon.





Quatre opuscules ( ?) édités à compte d'auteur , une cinquantaine de pages :

  • 1974 - 1975 - 1976 tome 1
  • 1977 - 1978 - 1979 tome 2
  • 1980 - 1981 - 1982 tome 3


Réalisés sur la base des articles publiés dans le Berry républicain ,
lorsque Maurice PLANCHON était correspondant local de ce journal à Menetou Salon.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance pour votre commentaire.