Timbres et cartes postales sur DELCAMPE

Ny teny marina hoatra ny fia-pary, ka na lava aza, tsy lany hamamiana :
Les paroles vraies sont comme la canne à sucre que l'on mâche: quoiqu'elle soit longue,elle est douce partout.
Les timbres et cartes postales de ce blog sont en vente sur DELCAMPE.net , ci-dessous :

Pour traduire les articles de ce blog , cliquez sur un drapeau :

Manoava soa ampiantany, fa misy hiankinana; ary manoava soa vato, fa misy hipetrahana :
Faites du bien à une muraille et vous pourrez vous y appuyer .

ACCUEIL : Introduction à ce blog :

vivre à Antananarivo





Jean LABORDE
Premier consul de France à
Madagascar
1861






En bas de page affichée, cliquez sur "messages plus anciens", pour lire la suite.

Dans les textes ,les liens vers le web sont en vert ou en rouge .


Présidence de la transition

Drapeau de Madagascar .

Hymne national Malgache :




Paroles :


Ry Tanindrazanay malala ô





Ry Madagasikara soa,
Ny fitiavanay anao tsy miala,
Fa ho anao, ho anao doria tokoa.
Tahionao, ry Zanahary
Ity Nosin-drazanay ity
Hiadana sy ho finaritra:
He sambatra tokoa izahay
Ry Tanindrazanay malala ô,
Irinay mba hanompoana anao
Ny tena sy fo, fanahy anananay
Zay sarobidy sy mendrika tokoa Ry Tanindrazanay malala ô,
Irinay mba hitahiana anao
Ka ilay Nahary izao tontolo izao
No fototra ijoroan'ny satanay.

Ô Notre patrie bien-aimée





Cher Madagascar
Notre amour pour toi reste
Et demeure à jamais
Protège et garde, O Créateur,
Cette Ile de nos ancêtres
Dans la sérénité et dans la joie
Et nous serons bienheureux
O notre patrie bien-aimée
Notre voeu est de te servir
Notre corps, notre coeur et notre âme -
Ce qui nous est cher et précieux –te sont dévoués
O notre patrie bien-aimée
Notre voeu est de te protéger
Le Créateur de l’univers
Est le pilier de notre engagement.

***************

Les articles qui suivent ont été dactylographiés , vers 1985-1989, par mon père,

Maurice PLANCHON

sur la base des lettres, nombreuses,au jour le jour,(10 500 lettres reçues en 1960)
 préoccupations des gardiens-chefs et inspecteurs provinciaux,des prisons malgaches,

 reçues de 1959 à 1962.

Au travers des anecdotes, faits divers, occupations quotidiennes,  
 se dessine le travail  de français expatriés,"coloniaux",
pour construire une administration pénitentiaire,
 mettre en place les bonnes compétences aux bonnes places,
 au moment ou Madagascar prenait son indépendance ....

*******

Ils retracent sa carrière comme fonctionnaire des colonies ,de la France d'Outre-Mer,

à

 Madagascar,

en tant que

  Chef du Service de l'Administration Pénitentiaire de Madagascar,

du
1 mars 1959
au
 12 septembre 1961

( 7421 détenus au 30 septembre 1960)

(Voir par exemple le rapport d'activité 1960).


Fin du troisième séjour,
 départ à 
l'aéroport d' Arivonimamo
En 1961
collection Nicole SIMONET-PLANCHON


*************

Carrière militaire dont Diégo-Suarez

Dossier FFL

1959

1960

Fin du troisième séjour 1961 .

Epilogue

************

Merci pour vos commentaires (compléments d'information ou corrections) dans ce blog ou par un courriel , vous pouvez également m'envoyer photos et documents concernant les personnes et lieux ,
 de cette époque,
 cités dans ce blog.
MERCI.:




Blog crée et ouvert au public , le samedi 10 mars 2012.
Joseph Simon Galliéni

Gouverneur général de Madagascar (1896-1905)

Général Galliéni
J'ai ajouté des liens vers les sites ou blogs précisant tel ou tel item,
J'ai enrichi le manuscrit par quelques photographies, vidéos, cartes postales, timbres ,
 et quelques livres qui m'ont été signalés.

**************************


Source du résumé 1958 ci-dessus.

Lycée Gallieni à Tananarive, où fut proclamée la République Malgache le 14 octobre 1958.
André Soucadaux








Lycée Jules FERRY à Tananarive, en 2014

***************************************

10 commentaires:

  1. Bonjour,
    Toutes mes félicitations pour ce beau blog, bien documenté et bien illustré. La Mémoire doit être souvent tisonnée comme le feu dans l'âtre... sinon, tout s'oublie !
    Un moment de notre Histoire commune à Madagascar à découvrir ou à redécouvrir grâce à ce blog. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. souvenirs, souvenirs d'une période qui aura marqué la vie de la famille PLANCHON !!!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est très intéressant et clairement présenté.
    J'ai beaucoup appris et ça m'a vivement intéressé.
    Bravo!

    RépondreSupprimer
  4. Enhorabuena por el blog señor Planchon!!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,


    Votre blog est très intéressant et très...fourni!
    J'aime revivre ce que les hommes ont vécu il y a 60 ans...vie quotidienne, doutes, colère...
    Je n'ai lu que quelques articles pour le moment mais j'y retournerais avec plaisir.


    Peut-être que vous pourriez changer votre adresse de blog "mesprisons.blogspot..." en "mesprisonsamadagascar" afin d'être plus facilement capté par d'éventuels visiteurs intéressés par Mada...?
    Etes-vous inscrit sur le site Expat-Blog qui est un forum pour les expat du monde entier mais vous pouvez y inscrire votre blog? Moi c'est le site qui me rapporte le plus de visiteurs...


    En tous cas, bel hommage à votre père et son travail...


    Bonne continuation!

    Karine

    RépondreSupprimer
  6. Passionnant et plein d'avenir !

    Sur expat-blog.com

    RépondreSupprimer
  7. Blog très intéressant et original! Mon père, encore à Madagascar à l'époque, devait avoir 15 ans. De beaux documents.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Je m'empresse de vous remercier et vous prie de m'excuser si ce n'est que maintenant que je vous réponds. Ces derniers temps je suis plutôt absent sur le web pour des raisons personnelles.
    Mille fois merci.

    http://rovahiga.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  9. Bravo. à inscrire sur le nouvel annuaire de sites internet et blogs de Madagascar http://dwizer.com
    Merci :-)

    RépondreSupprimer
  10. tres bien expliqué pour la bataille de Diego.Mais un grand manque apparait ,quel a été le role de la garde indigene qui a combattu et qui servait sous les ordres de l'administrateur Tiverné

    RépondreSupprimer

Merci par avance pour votre commentaire.