Timbres et cartes postales sur DELCAMPE

Ny teny marina hoatra ny fia-pary, ka na lava aza, tsy lany hamamiana :
Les paroles vraies sont comme la canne à sucre que l'on mâche: quoiqu'elle soit longue,elle est douce partout.
Les timbres et cartes postales de ce blog sont en vente sur DELCAMPE.net , ci-dessous :

Pour traduire les articles de ce blog , cliquez sur un drapeau :

Manoava soa ampiantany, fa misy hiankinana; ary manoava soa vato, fa misy hipetrahana :
Faites du bien à une muraille et vous pourrez vous y appuyer .

1960 14/28 Analalava

Page précédente : 1960 13/28
Carte de l'ANOM à Aix-en-Provence


Je suis surpris que tous les nouveaux gardiens prétendent comme RAVELONARIVO qu'on leur a promis qu'ils trouveraient ici logement et mobilier.
L'un d'eux Fidelie gabriel RANDRIANALISON  (encore une lumière)  affirme qu'en plus des avantages pré-cités il devait être nourri.  je me demande si la plaisanterie ne vient pas de M. SIMONI; je vous demande de mettre les choses au point pour éviter que les nouveaux gardiens n'arrivent les mains vides comme le  nouveau gardien-chef d'Analalava  à qui on avait dit qu'il n'avait pas besoin d'emporter son mobilier puisqu'il trouverait tout sur place.
Je m’aperçois que GESLIN vous cherche des ennuis; Sans s'en réjouir, je vous ferai remarquer que j'ai eu beaucoup de mal à vous persuader de la fourberie de cet individu.inutile de vous dire que si vous avez besoin d'un témoignage quelconque , je me tiens à votre entière disposition, car personne mieux que moi n'a été à même d'apprécier les qualités de l'"oisieau" . Si vous le pouviez je crois qu'il serait intéressant de faire une perquisition chez GESLIN car vous y trouveriez une foule de choses provenant de Nosy-Lava, entre autres, l'ancien ventilateur de la chambre froide transformé en ventilateur d'appartement et des fauteuils en tôle de fût et autres objets de "valeur" dont le service pénitentiaire a payé le transport.


... au gardien-chef de la maison d'arrêt de Analalava

Malgré les instructions reçues, vous avez acheté quatre tonnes de riz à la Marseillaise , alors que vous savez qu'un contingent de paddy nous a été alloué; par ailleurs vous me présentez une facture de papier d'emballage, rubans à machine et carbone - achat injustifié puisque nous avons ces fournitures en réserve à Nosy-lava.
je vous rappelle que la maison d'arrêt d'Analalava  est sous ma direction (voir décision N 330 JU/SP) dont vous avez reçu une ampliation.
Je vous interdit désormais d'acheter quoique ce soit sans mon autorisation préalable. Je vous vous avertis que je suis dans l'obligation d'aviser la Direction du peu de cas que vous faites de mes ordres.

LUCAIN

....


De Nossi-Bé le 23 août


....;

Je viens de voir le chef de district; Je lui ai fait part des doléances des planteurs. Il m'a promis d'intervenir près du maire pour que celui-ci remette provisoirement à ma disposition  un certain nombre de détenus. Nos relations sont correctes avec tous.Il n'y a pas d'incident. Je ne fréquente personne et je m'en trouve bien.


(Fin page 65)

Deux agents nouvellement recrutés sont arrivés récemment en qualité de chefs de poste. Comme il y avait avant leur arrivée deux chefs de poste dont l'un RAZANAKOLONA me donne entière satisfaction j'ai cru devoir confier provisoirement aux deux nouveaux  les fonctions de chefs de cour. Ils sont d'abord agents et je les utilise au mieux du service.
Comme vous, je n'ai pas confiance en l'agent actuellement en permission à Tananarive. Je l'emploie provisoirement au bureau. il faut souvent lui faire des observations et ne parait pas très intelligent. Max est très calme. Je crois que celui-ci sera un bon élément.
Je vais vois cet après-midi un mécanicien civil au sujet des devis que vous désirez.


........



.... FIANARANTSOA le 25 août 1960



Nous sommes arrivés bien à destination le lundi 22 août 1960 après avoir effectué un agréable trajet.
M. MATHEI inspecteur provincial de l'administration pénitentiaire  est venu, en personne, nous accueillir, à l'arrivée du Transud  à 17H30 et nous a réservé une réception fraternelle qui nous a bien touché.
J'avais pris le service le lendemain et monsieur l'inspecteur MATHEI  m'avait  présenté le personnel de l'Inspection provinciale pénitentiaire d'abord, puis nous avons commencé le passage de consignes, en faisant l'inventaire qui était d'ailleurs tout prêt, puis ensuite la visite de protocole sous la conduite de lui-même. Nous avons vu tous, sauf Monsieur le Ministre d’État délégué à la province  qui n'a pus nous accueillir parce qu'il est (je crois)  absorbé par la campagne électorale.
Une visite à la maison centrale avait été effectuée, laquelle maison a l'air d'être bien tenue, magré certains cotés qui feront ultérieurement l'objet d'un rapport particulier.
En ce qui me concerne personnellement, je commence à me mettre dans l'ambiance et j'espère fermement que je dois réussir.

.......

M MATHEI  est parti ce matin pour  rejoindre son poste d'affectation .
 Il a amené avec lui l'auto ici ( une studebaker ). Il semble vouloir me faire croire qu'il le fait avec votre autorisation ( je ne le sais pas au juste d'ailleurs) et la fourgonnette ( 2 chevaux Citroën) qui remontra de Tuléar dimanche soir ...
Philippe RAKOTO

.......


..... Nosy-Lava 27 août

......

Je vous fait enfin parvenir le rapport que vous attendez avec tant d'impatience, mais mon séjour à Majunga, prolongé bien malgré moi; m'a empêché de le faire plus tôt.Je me suis rapproché le plus possible de la vérité. 
Il y a portant un point que je tiens à préciser :
la vannerie a rapporté plus que je n'ai déclaré et en ce qui concerne la vente des légumes il en est de même. Comme vous m'y aviez autorisé après notre discussion, j'ai employé une certaine somme pour l'achat entre autres de 3 tonnes de ciment, dont j'ai conservé les factures, ainsi que de plusieurs boeufs  pendant les cinq mois ou je n'ai reçu que 100.000 francs de caisses d'avance.
Si je ne craignais pas que cela m'attire des histoires, je continuerais volontiers car cela me fait mal au coeur de verser au Trésor alors que nous sommes  si pauvres. Je ne pourrai non plus faire apparaître dans la vente les 1.500 noix de coco dont le produit a servi, avec votre accord, à payer le poste du foyer.
Bien entendu si vous avez besoin d'autres précisions je vous les fournirai dans toute la mesure du possible.

A suivre
( fin page 66)

Page suivante : 1960 15/28






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance pour votre commentaire.