Timbres et cartes postales sur DELCAMPE

Ny teny marina hoatra ny fia-pary, ka na lava aza, tsy lany hamamiana :
Les paroles vraies sont comme la canne à sucre que l'on mâche: quoiqu'elle soit longue,elle est douce partout.
Les timbres et cartes postales de ce blog sont en vente sur DELCAMPE.net , ci-dessous :

Pour traduire les articles de ce blog , cliquez sur un drapeau :

Manoava soa ampiantany, fa misy hiankinana; ary manoava soa vato, fa misy hipetrahana :
Faites du bien à une muraille et vous pourrez vous y appuyer .

1960 5/28 Vie courante .

Article précédent : 1960 4/28 Le valakira, pêcher avec la marée.

Je pris alors toutes dispositions  utiles en vue de remédier à la crise du personnel dans les différents établissements pénitentiaires de l'île et le 8 mars une longue lettre de Nosy-Lava  m'apportait quelques apaisements  sur la situation dans cette maison de force, malgré quelques difficultés avec les représentants des église et de l'enseignement.



.... Nosy-Lava 5 mars ......

En vous disant que je suis seul, sans personne sur qui je puisse compter, je veux parler uniquement de mon travail intérieur .....
Il faut croire que j'ai de la veine puisque tout va bien pour l'instant du coté du greffe. Mais c'est avec un gros soupir que je verrai arriver un type capable de s'occuper de ce travail.
 Vous devez deviner avec quel plaisir j'ai appris que vous étiez désormais le seul chef de vos troupes.
J'ai surtout apprécié vos premières réactions; les six agents qui en ont fait les frais les apprécient beaucoup  moins.
Trois sont venus me supplier de les garder, ce qui m'a permis de leur passer un bon savon et, bien entendu, de leur dire qu'ils auraient du réfléchir plus tôt.
 Les autres agents après un moment de stupeur se sont ressaisis dans le bon sens.Jamais depuis que vous m'avez confié  la direction de al M.F. ils n'ont fait autant de zèle.D'autant pus que je leur ai fat un petit laïus  pour leur annoncer que désormais ils ne dépendaient  plus que de l'administration pénitentiaire. J'ai terminé en disant que si certains étaient mécontents  et ne voulaient pas se plier à la discipline que j'exige d'eux,  ils pouvaient démissionner. J'ai même précisé que vous aviez sous la  main des gardiens sachant tus lire et écrire et triés sur le volet pour les remplacer. ils ont compris que le rapprochement n'était pas en leur faveur. Je pense avoir touché juste car maintenant ils sont mignons tout plein.
GESLIN devait s'attendre à ce qui lui arrive car j'ai appris de source sûre   qu'il a commencé depuis une quinzaine de jours à emballer ses affaires. Lorsqu'il déménagera, il faudra faire au moins trois voyages de vedette, tellement il a emmagasiné de fourbi.Personne ne le regrettera ici; Je pense d'ailleurs que si vous m'envoyer un agent mécanicien ( même si ce n'est pas un as) , il n'y aura pas besoin de le remplacer; Mais jusqu'au bout il aura montré son manque de savoir-vivre.
Comme vous le savez le 7 février dernier, j'ai organisé une fête au profit de l'orphelinat de la police.
Cela n'a pas trop mal marché  puisque nous avons pu envoyer une somme de 36.000 francs  à M. ROUSSEAU qui est chargé de ramasser les fonds pour cette oeuvre de charité.
Vous devez vous rendre compte que chacun de nous y amis du sien puisque, à part  quelques fonctionnaires d'Analalava  ( plutôt constipés du portefeuille) , personne d'autre n'est venu, l'interdiction de transporter  des passagers autres que les fonctionnaires m'étant parvenue quelques jours avant;
Eh bien M. GESLIN  n'a même pas daigné apporter son obole.Comme dans toutes les grandes occasions ( début d'émeute, incendie, etc....) il s'est renfermé dans sa tanière.
Hôpital RAVOAHANGY  ANDRIAVANOLA
Croyez moi lorsque je vous dis que je n'ai jamais rencontré un tel individu.
Je reçois à l'instant votre télégramme m'annonçant l'arrivée prochaine des tenues pénales et que nous en ferons nous-même l'assemblage. c'est une excellente idée. Dommage que nous n'ayons pas une autre machine à coudre car j'ai deux tailleurs parmi les détenus.
peut-être pourrions nous faire des travaux pour d'autres communautés, l’hôpital d' Analalava  par exemple .....
Cela me fait penser à mon fidèle GOZIE . J'aimerai le récompenser  et s'y vous n'y voyez pas d'inconvénient, je pourrais lui donner la case de GESLIN SI COMME JE LE PENSE CELUI-CI N'EST PAS REMPLACE.
Non seulement GOZIE serait fou de joie, mais je renforce ainsi son prestige auprès des gardiens. Autre avantage je l'aurai sous la main en cas de besoin .....
Vignette de France métropolitaine
Mission des pères jésuites
Tananarive'
En ce qui concerne le passage sur la vedette des ministres du culte, je vous avoue que je préférerais de loin ne pas leur accorder. que ce soit le ministre catholique ou le ministre protestant, ils sont aussi nuisibles l'un que l'autre  ....
d'après des renseignements sûrs ils passeraient leur temps à monter la tête aux 'bougnoules" pour les empêcher de travailler. ils ne doivent d'ailleurs ne pas avoir beaucoup de mal.
En ce qui concerne les recettes, nous n'avons fait que 4.000 francs en janvier, un peu plus de 10.000 en février , et nous comptons qu'elles augmenterons progressivement . Toutefois, nous ne pouvons pas espérer faire grand'chose  si nous n'avons pas un moyen plus rentable que les noix de coco ou le poisson.
Je vous ai proposé deux solutions :
1°  les travaux de couture, mais pour cela il nous faudrait une autre machine à coudre,
2°  des travaux de menuiserie, mais là aussi il nous faudrait des machines outil.
Si j'avais pu avoir un peu d'argent j'aurais pu également développer l'élevage de la volaille, ce qui nous aurais permis de vendre des poules, des canards et des oeufs.






..... Nosy-Lava  6 mars ........


Je vous signale que la dernière soubique  (*) contenait plus de la moitié en cèleri vert immangeable et poireaux comme des crayons  et avec tout leur vert ......Dites leur donc de ne plus envoyer de cèleri, de couper les queues des poireaux et de mettre plus de pommes de terre. Quils n'oublient pas l'ail et le thym .
..........




Le 7 mars c'est M. MATHEI qui a des difficultés financières et le 8 mars, M. DOMENGER, l'inspecteur de Diégo-Suarez  m'informe de son rapatriement sur la France alors que son remplaçant M. BENARD  n'est pas encore arrivé :


J'ai passé  le service au brigadier MOMABY mon adjoint , comme vous me l'avez demandé.Il vous adressera les procès verbaux et inventaires réglementaires.
En attendant M. BENARD, M. MOMABY assurera la liquidation des affaires courantes. Il serait prudent de ne pas le laisser seul trop longtemps.......


( extrait de la lettre de M. DOMENGER )

;;;;;;;;

Il est intéressant de noter l'évolution de la situation à Nosy-Lava.
Le 21 mars M. LUCAIN me rendait compte en ces termes :

...... Je vous demande  d'abord votre accord pour mettre deux ou trois détenus à la disposition de Dr. PEYTRAL , puis l'autorisation de mettre GOZIE dans la case de GESLIN lorsque celui-ci partira.Je sais que nous avons encore un mois devant nous, mais la femme de GOZIE a le moral de plus en plus bas et j'ai l'impression que lui-même commence a être gagné par le cafard.Leur logement est par trop inconfortable et je crains fort  que si nous ne pouvons pas y apporter une solution,  GOZIE ne finisse par demander son changement, tellement il est énervé de voir sa femme se lamenter.  La pauvre qui est obligée de garder la chambre à longueur de journée a évidemment sujet à récrimination.
Leur case qui est exposée en plein soleil, couverte de tôles et sans plafond, est une véritable étuve. Pour ma part, je ne pourrais pas y tenir plus de 5 minutes. Inutile de vous dire que si je perdais GOZIE je serai fortement handicapé........




....
L'assemblage des tenues pénales se fait à une allure record bien que nous n'ayons qu'une seule machine très usagée ( Elle vient de Sainte-marie).
Je pense que ce mois ci nos recettes dépasseront 30.000 francs . a propos vous demandez dans quel but je veux développer la plantation de canne à sucre. C'est tout simplement parce que je suis certain que je pourrai en vendre la récolte, même si nous en faisions 10 fois plus.


... J'ai presque terminé une citerne cloisonnée, d'une contenance de 60.000 litres .Malheureusement, je ne peux pas encore la faire remplir  parce que je n'ai pas reçu les robinets que j'ai commandé. Je crains que lorsqu'ils arriveront, les pluies seront terminées et mon travail n'aura servi à rien.




§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Un petit intermède de sourire avec la lettre suivante de M. Marcel FRANGUIDAKIS que m'a fait parvenir le directeur de la maison de force de Nosy-Lava,
 et que bien entendu, je n'ai pas transmis à son destinataire :
Lettre de M. FRANGUIDAKIS
( cliquez droit pour agrandir)

(fin page 50)


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Les 28 et 30 mars je recevais de  M. MATHEI un compte-rendu concernant l'agent RATISBONNE et les visites d'inspection de la région
(extrait ci-après)
L'agent RATISBONNE est un triste sire.Je suppose qu'il prendra fort mal sa mutation à Marovosy car il désire impérativement être en service à Tuléar pour y continuer sa propagande A.K.F.M. (*)et particulièrement anti-française. Je pense et j'espère qu'il n'acceptera pas son affectation  dans la province de Majunga et donnera sa démission, ce qui sera une bénédiction des dieux.
Quoiqu'il en soit je me permets d'insister afin qu'il ne soit pas fait droit à sa requête d'affectation dans la province de Tuléar où il continuerait à faire de la propagande en uniforme ....





(*) soubique : sobika en malgache

(*)
A.K.F.M. :
Parti du Congrès de l’indépendance de Madagascar
en malgache
Antoko'ny Kongresi'ny Fahaleovantenan'i Madagasikara)




Article suivant : 1960 /6/28






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance pour votre commentaire.